menu

Bourgogne Saône

ALERTE! Bons plans du Capitaine
En cliquant sur "valider", je valide mon inscription au programme de fidélisation "Les experts croisieres" et de ses partenaires.
Bourgogne Saône

La traversée des canaux de Bourgogne et du Centre est une magnifique escapade. Vous pouvez profiter de votre long week-end, de vos vacances ou quelques jours de repos pour faire un voyage découverte inédit. Entre campagnes, forêts rafraîchissantes, pâturages verdoyants et collines, la nature a beaucoup à vous offrir.

AFFINER VOTRE RECHERCHE
Destination
Durée
Date de départ
Nombre de passager
Les canaux

 Le Canal du Centre

Il est discret, ce sinueux canal qui raccroche la Loire à la Saône. Pittoresque aussi, avec ses vignobles et ses prairies. Peu d’étapes, comme pour mieux se poser, prendre le temps d’apprécier châteaux et tourisme de savoir-faire et de débusquer quelques bonnes adresses.

Le paisible village de Saint-Léger sur Dheune ne cache pas son attachement aux bons crus qui s’épanouissent aux alentours : Mercurey, Givry, Chassagne-Montrachet… Sortez votre vélo, pour découvrir les vignobles avant d’embarquer vers Ecuisse et son échelle d’écluses.

Les amateurs de céramique feront une halte pour admirer la Villa Perrusson, ancienne demeure familiale d’un homme qui éleva ce savoir-faire au rang d’art, en témoignent les tuiles et les décors polychromes.

Et flâner dans le parc à l’anglaise est un plaisir. A Blanzy, c’est dans l’univers des mineurs que l’on s’immerge à travers les 200 mètres de galeries transformées en écomusée et introduction idéal à votre prochaine étape, Montceau-les-Mines.
De son passé industriel, elle a conservé son paysage urbain et un penchant pour le tourisme technique, à travers la visite de deux usines : une dévoilant des camions anciens, et l’autre, toujours en activité de … chaussettes !

L’occasion aussi de s’attabler chez Jérôme Brochot ; le chef s’est taillé une belle réputation et, s’il a rendu son macaron, promet une cuisine délicate toujours ancrée dans la modernité.

Fleuron du patrimoine local, le château de Digoine dévoile un adorable théâtre à l’italienne décoré par le décorateur de l’opéra de Paris.

A Paray-le-Monial, outre la fabuleuse abbaye à l’architecture clunisienne, on admirera la façade Renaissance de l’hôtel de ville ou encore la Cité de la mosaïque contemporaine.

La ville, sur l'itinéraire de l'Eurovélo 6 se prête aussi volontiers à des balades en petite reine. Ne l’oubliez pas, vous êtes au pays de la vache charolaise, mise à l’honneur à L’Apostrophe ou, à l’auberge de Vigny, à Digoin qui marque la fin de votre croisière.

 Le Doubs/Canal du Rhône au Rhin

Vous appréciez le tourisme urbain mais ne rechignez pas à profiter de la nature ? Ce canal est fait pour vous ! De Dôle à Montbéliard en passant par Besançon, ce sont trois riches cités qui vous ouvrent leur histoire. Ajoutez à cela quelques bonnes étapes culinaires et vous serez comblés !

Comme base de départ, Dôle, ville d’art et d’histoire qui porte bien son label. L’ancienne capitale de la Franche-Comté se laisse arpenter tranquillement, le nez en l’air pour mieux apprécier tourelles et courettes, collégiale et hôtel Dieu. Pour se faire, on emprunte le circuit  du Chat Perché –  hommage à Marcel Aymé qui y passa son enfance. On passe ainsi devant la maison natale de Louis Pasteur et l’on s’étonne de cette fontaine qui jaillit sous une arche du pont Raynaud III.

A condition d’avoir un vélo, une balade dans l’immense forêt de Chaux s’impose : ses arbres centenaires, ses anciennes maisons bûcheronnes et ses vestiges racontent de nombreuses légendes. Il est temps de naviguer à travers un paysage oscillant entre romantisme et mélancolie. Et jusqu’au tunnel de Thoraise, mystérieux avec ses jeux de lumières et les cascades qui l’encadrent.

Sa citadelle, formidable ouvrage conçu par Vauban reste l’attrait premier de Besançon. Hissée au rang de capitale de l’horlogerie française, la ville natale de Victor Hugo et des frères Lumières, n’est pourtant pas figée dans le temps, comme en témoigne l’architecture audacieuse de la nouvelle cité des Arts. N’oubliez pas les bonnes adresses qui oscillent de la pure tradition comme l’Affineur comtois, qui marie à l’envi fromages et charcuteries ou la tentation du Manège qui n’a pas peur de piocher dans les classiques pour en faire des plats délicats.

Une devinette, le temps de naviguer jusqu’à Baume-les-Dames : saviez-vous que le bateau à vapeur y avait été inventé ? Et par un marquis de surcroît, Claude-François-Dorothée Jouffroy d’Abbans. Cette jolie étape qui entrelace maisons du moyen-âge et demeures Renaissance, permet de s’adonner à bien des loisirs, de la pêche à l’escalade en passant par la randonnée.

Montbéliard, déjà. On pourrait croire l’ancienne principauté allemande pétrie de protestantisme luthérien, il n’en est rien : une valse de façades Renaissance, un imposant château fortifié  et un parc doté d’insolites découvertes lui confère bien des attraits. En outre elle sait se faire gourmande, avec ses fameuses saucisses pour un hot-dog local au morbier ou, en plat raffiné, à l’étoilé du coin, le Saint-Martin.

Plus d'informations

Pourquoi faire une croisière en Bourgogne ?

Partez à bord de votre bateau de location et découvrez la Bourgogne en naviguant sans permis sur le canal du Centre. Explorez les grands vignobles de Chalon à l’instar de Santenay, Mercurey ou Montrachet. Offrez-vous des baignades sur le Doubs, la Saône et la Seille. Si vous remontez le canal des Vosges dans votre péniche, vous allez traverser la magnifique forêt vosgienne, immense massif forestier de montagne.
La Saône est sans doute l’une des plus belles rivières françaises et est idéale pour faire du tourisme fluvial. Vous traversez peu d’écluses dans un cadre champêtre et découvrez d’immenses fermes avec des balcons fleuris. Sur la Seille, classée « plus beau détour de France », vous découvrez un pays d’élevage et arrivez à Louhans. Grâce à ses célèbres volailles, le site a été classé « site remarquable du goût ».

À voir et faire en Bourgogne

Le canal de Bourgogne vous amène à la rencontre de villes historiques au charme inconditionnel. De toutes les activités proposées, vous allez surtout apprécier la dégustation de vins du vignoble de Santenay ou de succulents produits régionaux à Saint-Jean-de-Losne.
Si vous aimez la pêche et la baignade, cap sur la Saône ! Le canal offre un voyage naturel et sauvage au cours duquel vous pouvez prendre une grande variété de poissons. Partez à la découverte de Ray-sur-Saône et son imposant château niché au cœur d’un vaste parc de six hectares ou de Rupt-sur-Saône et découvrez de nombreux villages authentiques.
Passez les plus belles vacances fluviales en visitant Besançon, ville d’Art et d’Histoire. Pour visiter la ville en bateau, deux parcours s’offrent à vous : soit en suivant la boucle du Doubs ou en passant par le tunnel sous la citadelle. Les paysages y sont étonnants avec des excursions remarquables à l’Hôtel Particulier des Sires de Neufchâtel à Baume-les-Dames. Visitez également Dôle, ville natale de Louis Pasteur.
Quant au canal du Centre, la principale beauté qu’elle vous offre est sans aucun doute la ville de Tournus. Avec son charme pittoresque, cette cité médiévale au Sud de Bourgogne porte l’empreinte de l’architecture romane. Vous pouvez par exemple admirer la splendide église Sainte-Madeline. Le samedi, jour de marché hebdomadaire, la ville s’éveille pour un rendez-vous haut en couleurs. Profitez-en pour vous offrir des souvenirs !

La période idéale pour une croisière en Bourgogne

Dans cette zone, la température en automne peut descendre jusqu’à 10° et l’hiver peut être particulièrement froid. Même si le thermomètre remonte au printemps, la pluie reste présente. Si vous souhaitez voyager à cette saison, prenez le temps de bien suivre les prévisions météorologiques. Avec un climat favorable et un taux élevé d’ensoleillement, l’été est sans conteste le meilleur moment pour une croisière fluviale en Bourgogne. Par contre, c’est aussi la période des affluences et donc des tarifs élevés.