Accueil Compagnies Destinations La gazette du capitaine
ALERTE ! Bons plans du Capitaine
En cliquant sur "valider", je valide mon inscription au programme de fidélisation "Les experts croisieres" et de ses partenaires.
Ardennes

Le tourisme fluvial devient la star des voyages internes, un mode de croisières qui s’effectue avec des navires plus petits que ceux utilisés en mer, mais avec des services tout aussi attrayants. Pour votre croisière fluviale, découvrez le patrimoine culturel des Ardennes et sa vie naturelle, naviguez sur les eaux calmes de la Meuse et jalonnez ses massifs montagneux. Cette magnifique région vous permet de découvrir une gastronomie variée et de goûter au boudin blanc de Haybes, la dinde rouge des Ardennes à la bière, la Flognarde aux pommes et d’autres spécialités locales. Vous avez le choix entre emprunter les itinéraires du canal de l’Aisne, de la Meuse ou celui de Bourgogne pour rendre inoubliable cette escapade.

Les voies navigables

Le tourisme fluvial devient la star des voyages internes, un mode de croisières qui s’effectue avec des navires plus petits que ceux utilisés en mer, mais avec des services tout aussi attrayants. Pour votre croisière fluviale, découvrez le patrimoine culturel des Ardennes et sa vie naturelle, naviguez sur les eaux calmes de la Meuse et jalonnez ses massifs montagneux. Cette magnifique région vous permet de découvrir une gastronomie variée et de goûter au boudin blanc de Haybes, la dinde rouge des Ardennes à la bière, la Flognarde aux pommes et d’autres spécialités locales. Vous avez le choix entre emprunter les itinéraires du canal de l’Aisne, de la Meuse ou celui de Bourgogne pour rendre inoubliable cette escapade.

La Meuse

Une certitude, votre base nautique est à Pont-à-Bar au carrefour de la Meuse et du Canal des Ardennes. Mais  pour quelle croisière opterez-vous ? Car le canal de la Meuse promet bien des itinéraires. Choisir de partir vers la Belgique ravira ceux qui privilégient avant tout la nature, quand les férus d’histoire plongeront au sud de Sedan à Verdun tout en succombant à la gourmandise. 

Canal de la Meuse NORD

Trois heures de navigation relient Pont-à-Bar à Charleville-Mézières. Forcément, vous connaissez le nom de cette commune, qui vit la bataille du chevalier Bayard et le mariage de Charles IX. Mais saviez-vous qu’elle est la ville natale de Rimbaud, la cité des marionnettes, portée par un festival mondial ? Que sa superbe place Ducale, joyau Renaissance jumelle de la place des Vosges parisienne se transforme en plage avec transats et parasol en été ?

La forêt des Ardennes palpite à deux pas : l’occasion de rendre visite à la faune régionale au parc animalier qui, sur 34 hectares, éparpille sangliers, cerfs élaphes ou moutons roux mais aussi passe­­­­­­­­­­­­reaux et rapaces. En lisière de forêt, l'Auberge du Laminak, en dépit de son nom basque  - dont est originaire le chef  - promet quelques jolis produits du terroir, comme cette fricassée de volaille aux morilles des Ardennes ou cette galette au sucre qui ne renie pas le beurre !

Pour digérer, direction Bogny-sur-Meuse, haut lieu de la métallurgie et son musée dédié, original avec son parcours sensoriel. Puis la nature se fait de plus en plus éclatante de Monthermé où la Meuse joue les divas entre les contreforts des Vosges à Laifour et sa source rouge, qui doit plus sa couleur aux roches ferrugineuses qu’aux sanglantes légendes qui se murmurent autour ! Fumay et sa forêt serviront de prétexte pour goûter à son délicieux boudin blanc à l’oignon.

À moins de patienter jusqu’à la prochaine étape, Givet à deux pas de la Belgique. Dominée par l’impressionnante citadelle Charlemont érigée par Charles Quint et revisitée par un certain Vauban, la ville se mire joliment dans le canal.

Vous naviguez deux semaines ? A vous l’éperon escarpé de Dinant, siège, d’une autre citadelle. A son pied se blottissent de jolies maisons colorées et une étonnante collégiale : appareil photo de rigueur.

Enfin, le périple s’achèvera à Namur, capitale de la Wallonie et là encore, dotée d’une citadelle qui n’échappa pas à Vauban. Un parcours street-art, un tour aux œuvres érotiques du musée Félicien Rops et ne repartez pas sans avoir succombé aux fraises de Wépion, qui étalent leur saveur de juin à octobre !

 

Le canal de la Meuse SUD

Depuis Pont- à Bar, c’est à pas… feutrés que l’on découvre d’abord Mouzon : la petite cité, autrefois fortifiée, était en effet célèbre pour la fabrication du feutre, ce tissu dont on fait, entre autre, des chapeaux.

Puis Voilà Sedan, fortement ancrée dans l’histoire : outre son château-fort, l’un des plus grands de France, et la diversité de son architecture, du classicisme au Rococo, elle porte aussi les stigmates des trois dernières guerres de la débâcle de 1870 à la Percée de 1940.

Stenay, ancien QG des Allemands durant la Première guerre Mondiale comptera sur votre gourmandise : c’est ici qu’un certain Pierre-Auguste Cochon, créa les biscuits qui portent son nom, et qui ressemblent sacrément aux fameux biscuits à la cuiller de Reims. Tout Stenaisien qui se respecte vous indiquera la maison Baumaux qui a repris le flambeau de cette spécialité, mais élabore aussi des madeleines - dont il se murmure qu’elles ne viennent pas de Commercy mais bien d’ici !- ou encore les crottes de Satan, amandes enrobées de chocolat et de sucre.

Autre passage incontournable, le musée de la Bière, qui retrace, de façon ludique, l’histoire et les traditions autour de ce breuvage que l’on goûtera volontiers dans sa taverne. Pour une petite pause balnéaire, direction le lac Vert de Dun-sur-Meuse, qui outre sa plage, autorise  la pêche comme la baignade.

Prononcer le nom de Verdun vous plonge dans un pan de l’histoire aussi dramatique que passionnant. La ville en elle-même, accroche un doux parfum provincial, égayé des terrasses du quai de Londres. Prenez votre temps pour parcourir le musée et le mémorial de Verdun sans oublier les sites de combats de l’Argonne aussi poignants qu’étrangement mélancoliques.

N’hésitez pas à vous échapper pour découvrir l’étonnant espace d’art contemporain en plein air Vent des Forêts. Leur parcours geocaching promet une chasse aux trésors des plus ludiques : n’oubliez pas vos smartphones !

Lire la suite

Le Canal des Ardennes

Pour tranquille qu’il soit, le Canal des Ardennes réveille l’intérêt des enfants, entre base de loisirs et parc animalier. Une nature bucolique, prélude à une découverte mêlant plongeon dans l’histoire et exaltation des sens : penser à bifurquer vers Reims et Epernay !

Le charmant hameau de Pont-à-Bar sera votre base d’embarquement pour aborder les méandres du canal des Ardennes sans perdre de vue le chemin de halage, idéal pour flâner.

Un vallon où les oiseaux aiment à nicher, un vieil étang et une retenue d’eau : le lac de Bairon déploie une palette d’activités nautiques propres à séduire les familles.
Et que dire du Parc Argonne Découverte ! Certes, il faudra pédaler un peu plus d’une heure pour jouir de toutes ses surprises : les volières d’abord, avec ses buses et ses perroquets, ses chouettes lapones et ses cigognes mais surtout ses meutes de loups, fascinantes.
Pour vous remettre de vos émotions, vous traverserez ensuite la vallée de Montgon. Connue pour ses 27 écluses, elle dévoile un des plus anciens barrages à aiguilles, qui permettait de réguler le débit et la hauteur de canal.

Rethel retiendra les gourmands qui veulent goûter la spécialité locale, le boudin blanc. Une adresse incontournable pour en faire provision ?
La maison Demoizet, tout aussi généreuse en produits ardennais, du jambon sec à la tourte.

Amateurs de tourisme militaire, Berry-au-Bac abrite une nécropole datant de la Première Guerre mondiale et signe votre bifurcation vers le canal de l’Aisne, et avec lui, Reims. La cité des sacres compte pas moins de quatre sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco : sa cathédrale bien sûr, mais aussi sa basilique, son abbaye et le Palais du Tau. Le riche patrimoine Art Déco et les cités-jardins ne feront pas oublier que cette terre de batailles a donné naissance à plusieurs musées d’histoire militaire.

Et pour s’aérer, le parc naturel de la Montagne de Reims vous convie à de multiples randonnées.

Enfin, votre vélo sera toujours utile pour, de Reims à Epernay, partir à la découverte des crayères gallo-romaines propices à de pétillantes visites-dégustations et débusquer des tables de la plus rustique à la plus étoilée.

Lire la suite
Plus d'informations sur la région

Les Ardennes telles que vous ne les avez jamais vues !

Les Ardennes sont un département de la région grand Est dont le nom est un héritage des cultures celte, néerlandaise, belge, luxembourgeoise et germanique. Elles vous invitent à découvrir de Reims la Cité des Sacres et l’ancienne province et la célèbre région la Champagne-Ardenne, entre autres. Vous avez la possibilité de faire des visites guidées de ses communes réputées pour leur richesse culturelle.

Un tour à la « Cité des Sacres »

Laissez-vous émerveiller par la faune locale durant votre trajet sur la plus longue rivière de France. Découvrez la coulée verte, 24 km de berges aménagées entre le Canal et la Vesle et son allée de Tilleuls fleurie de tilleuls argentés, promenades dédiées aux piétons et cyclistes.  
À votre descente au Vieux Port de Reims, vous avez la possibilité de visiter l’immense Cathédrale Notre-Dame inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et connue comme étant l’une des réalisations majeures de l’art gothique européen. À quelques pas de là, traversez un magnifique jardin menant au Musée des Beaux-Arts. 

La région de Champagne

Si la région viticole de la Champagne est réputée pour ses vignobles champenois, venez faire le tour de la boucle pédestre du Sentier de Vigneron afin de connaître où et comment est fabriqué son célèbre vin effervescent. Cette visite guidée vous permet de découvrir le secret de la richesse de ses vignes, œuvre de la rigueur des ouvriers viticoles. Impossible de rentrer chez vous sans déguster une coupe de champagne ou vous transformer en vendangeur d’un jour muni de votre hotte. Ici, comme par le passé, la vendange à la main reste privilégiée. Si le temps où le moment s’y prête, vous pouvez avoir l’occasion d’assister à un repas de vendange, moment convivial destiné aux ouvriers après une dure journée de labeur.

Le meilleur moment pour partir dans les Ardennes

Vous avez un projet de vacances destiné à la visite des Ardennes et ignorez quand vous rendre pour profiter du meilleur du terroir ? Il est préférable d’y aller pendant les mois de l’année lorsque la météo est favorable. Si vous vous rendez en Champagne par exemple, privilégiez les mois de juin à septembre et si vous avez une préférence pour Reims, apprêtez-vous à y aller à partir du mois de mai jusqu’en août. Pour vous y rendre, voyagez à bord d’un bateau ou d’une péniche que vous pouvez louer sans avoir besoin d’un permis particulier. Pour un séjour de deux semaines en aller-retour en formule all inclusive, comptez un minimum de 200 € environ par personne.